Baptiste Conte & Xavier Michel

Du 7 au 12 octobre

Tentative de pharmakon

Un des points de rencontre des pratiques de ces deux artistes se situe sur la dimension narrative des productions.

Pour Baptiste, c’est le corps qui fait narration. Il est le lien entre les objets, matières, extraits sonores, textes références musicales ou philosophiques. Une narration naissante qui advient par la danse.

Pour Xavier c’est l’artiste qui active les pièces par le discours. Replaçant dans leur contexte des actions souvent absurdes, les productions visibles : sculptures, vidéos, résidus d’atelier. La présence d’objets plastiques et d’un contexte performatif relie les deux pratiques des artistes.

Le terrain commun qui les motive à travailler ensemble est un intérêt particulier pour la dramaturgie (ou autrement dit : narration).

Le pharmakon est un geste qui permet selon son dosage de soigner ou de tuer, de résoudre ou dégrader une situation instable. C’est donc un geste ambivalent. À travers des actions de tai chi rapide, d’acupuncture inversée, de pratique de la marche sur fond de flûte à bec et de discours de comptes- rendus d’expérience, cette présentation est une traversée loufoque et narrative de leurs recherches.

Collaboration chorégraphique et plastique | Baptiste Conte et Xavier Michel
Soutiens et partenaires du projet | Galerie d’art contemporain de Noisy-le-Sec, SB34 The Pool (Bruxelles), Ballet du Nord – CCN de Roubaix Hauts-de-France
Textes & visuels | Baptiste Conte et Xavier Michel