Les Sapharides 

Du 3 au 8 février 2020

PUCIE

PUCIE n’est autre que la contraction de « pussy », qui en anglais vulgaire désigne le sexe féminin, et Lucy prénom donné à cette australopithèque femelle retrouvée en Ethiopie en 1974. Tandis que « Pussy » relègue aussitôt la femme au rang d’objet sexuel, de butin et de trophée de chasse et systématise la réification du corps-femme, « Lucy », dans une perspective plus lumineuse et positive, vient évoquer la première des femmes, la première des mères et la doyenne de toutes. Celle qui, selon la légende, serait morte noyée, enceinte. Bien que cette histoire, ne soit qu’hypothèse, celle-ci nous inspire, nous guide vers la thématique de l’Origine et d’un retour au sauvage.

PUCIE, création en trio, veut imaginer l’existence d’un langage corporel originel. Cette recherche chorégraphique quasi plastique, met en scène « l’impudique » féminin. Elle est avant tout un constat empirique autour de l’être-femme. Il s’agit de mettre en scène une danse originelle, tellurique, cyclique et circulaire. Une danse qui ne ment pas, ancrée dans le réel métabolique et biologique de l’être féminin. Dire la vérité sur ce corps qui parle, crie, avec les cuisses, les fesses, la salive, la sueur et l’odeur: une effervescence des fluides qui revendique l’existence d’un discours intrinsèque de la chair, des courbes, de la peau et des eaux.

Concept & chorégraphie | Mélanie Favre & Julie Botet
Interprétation | Lora Cabourg, Julie Botet et Mélanie Favre
Créateur sonore | Nicolas Tarridec
Créateur lumière | Adrien Hosdez

Production | Cie Sapharide 
Production déléguée | L’iliaque
Coproduction | Le Vivat, Scène conventionnée d’Armentières
Soutiens | Théâtre Massenet – Lille, Cie de l’Oiseau Mouche – Roubaix, le 188 – Lille, l’incubateur chorégraphique La Manufacture Vendetta Mathea – Aurillac, l’Atelier Danse de Steenwerck.