Stéphanie Auberville

4 avril

For Ida, mes salutations Mistinguettes

Le titre “For IDA” fait référence à Ida Rubinstein, grande danseuse et mécène du début du 20e siècle que l’histoire de la danse a partiellement effacée. Elle a commandité au compositeur Maurice Ravel le Boléro, qu’elle a dansé en 1928. Par la suite, il y aura de multiples versions de cette pièce. Stéphanie Auberville a choisi de s’appuyer sur les chorégraphies de Bronislava Nijinska et de Maurice Béjart. 

A partir d’archives, d’articles de journaux, de rencontres avec d’anciens danseurs, elle extirpe des fragments de danses, elle reconstitue des visions, des sensations, des regards sur les corps masculins, les corps féminins, sur les notions d’érotisme. Elle extrapole, émet des hypothèses, elle transforme et se transforme. Le Boléro est un laboratoire à partir duquel elle questionne le monde d’aujourd’hui.

For Ida est un travail à la croisée de la recherche documentaire, du travail sur l’histoire de la danser et de la création chorégraphique proprement dite. La pièce prend la forme d’une sorte de danse conférencée, un solo qui allie danse et écriture de textes, paroles et mouvements. 

Le travail est en cours, il a déjà bénéficié de temps de résidence à Traon Nevez et à la Raffinerie à Charleroi Danse. Un extrait a été présenté lors des journées LookIN OUT à Bruxelles en novembre 2018.

Chorégraphie et interprétation | Stéphanie Auberville
Résidences | Charleroi Danse – Associations Troan Nevez, Ballet du Nord / CCN de Roubaix Hauts-de-France
Avec le soutien de LookIn OUT
Textes | Stéphanie Auberville 
Visuels | Fabienne Antomarchi