être dans l’optimisme
de l’incertitude

et accueillir le désir de créer

Passée la stupéfaction, le chorégraphe Sylvain Groud a choisi de considérer les contraintes liées aux mesures sanitaires comme une force. Elles nourrissent sa recherche et sa réflexion spécifique au contexte et demandent de repenser les modes de monstration et les rapports aux publics. Il partage ici son besoin de créer et réaffirme son engagement auprès des compagnies que le Ballet du Nord accompagne.

L’acte de la création artistique est toujours orchestré par des contraintes. Tout-e créat-rice-eur répond, qu’elle-il le veuille ou non, à des règles du jeu. Tantôt elle-il les subit, tantôt elle-il se les fixe. 
Il nous faut les reconnaître, sans en connaître pour l’heure la temporalité, la situation et les conditions qui l’accompagnent : distanciations physiques, nombre de personnes (public, professionnel) par m2 investis, interdiction de rassemblement…

Reprise de l’activité chorégraphique

La date de “confinement réduit ” du 11 mai n’a pas signifié une “reprise de l’activité danse”. Alors que toute l’équipe du Ballet du Nord œuvre énergiquement à la rendre possible au regard des règles sanitaires strictes et indispensables à la réduction de propagation du COVID 19, il est nécessaire d’être dans l’optimisme de l’incertitude afin d’arriver malgré tout à se projeter et accueillir le désir de créer…

Nous devons prendre notre rôle de créateur pour pouvoir être en réaction et inventer la suite.

Accompagner les compagnies accueillies

Une des principales missions d’un centre chorégraphique national est de promouvoir la création contemporaine en accompagnant des compagnies chorégraphiques indépendantes. Depuis le 13 mars ce sont 11 compagnies qui devaient investir les studios, et qui, aujourd’hui, patientent. Le dispositif d’accueil studio, en adéquation avec la philosophie CCN & Vous ! mise en œuvre depuis deux ans, encourage prioritairement les créations qui nécessitent un temps de recherche de terrain, quel qu’il soit. Cette philosophie, qui porte en son ADN le renouvellement des modes de monstration et des rapports aux publics dans une relation d’échange intense entre les territoires des Hauts de France, semble aujourd’hui plus que jamais en phase avec les enjeux que la création doit relever.

Nous confirmons notre engagement auprès des compagnies chorégraphiques que nous accueillons, et souhaitons les accompagner dans leur recherche et leur réflexion spécifique au contexte actuel. Nous souhaitons leur offrir un lieu de création, ouvert sur son territoire et en porosité avec ses publics, qui permet aux chorégraphes qui en ressentent le besoin d’aller « à la source », « faire un détour par l’Autre » comme le dit Albert Jacquard, découvrir des notions partagées par tous, rassembler des éléments qui deviennent essentiels à leurs créations, issus de la richesse universelle.

Partager la danse avec le public

Chaque année, nous donnons rendez-vous au public afin qu’il découvre le travail de ces compagnies au cours d’un événement intitulé Label Danse. Pendant 3 jours, elles partagent avec nous ce qu’elles appréhendent de notre monde contemporain. Nous souhaitons tout naturellement que la 3ème édition, qui doit se tenir  en  2021 (dates à venir), soit à la hauteur du défi que nous sommes déjà en train de relever aujourd’hui. 

Continuons à investir librement les lieux de vie, de soin, d’éducation, à la rencontre des habitants et repensons ensemble le monde de demain. Partageons l’acte artistique dans la plus grande exigence en partant de notre contexte actuel et accueillons les créations spectaculaires qui transcendent les contraintes sans attendre qu’elles nous paralysent.

Sylvain Groud