en lieu sûr 

Thibaud Le Maguer

Entre spectacle et performance, En lieu sûr invente des gestes chorégraphiques, sonores et lumineux qui visent à apporter un semblant de soin aux autres, aussi vrai que possible.

L’enjeu de ces pratiques artistiques où sont prodigués des (faux) soins est d’ouvrir un champ d’exploration propice pour questionner la notion de consentement et pour s’en affranchir. Parce que si un consentement peut-être donné, il peut aussi être arraché. Parce que si consentir peut signifier s’accorder autour d’un désir et d’une volonté, il peut aussi signifier obéir, fléchir ou être forcé. Alors peut-on se rencontrer sans avoir à (non) consentir ?

SOIGNER / avoir des attentions envers / veiller à / employer tous les moyens à sa disposition / s’occuper du bien-être / entourer de sollicitudes et de prévenance / s’intéresser attentivement / s’efforcer pour aboutir / fignoler quelque chose avec le souci du détail / rétablir la santé d’une personne, d’un animal ou d’une plante / faire ce qu’il faut pour guérir.

Source : www.gymnase-cdcn.com