grand tétras

Marion Sage

À partir d’archives photographiques, Marion Sage fait un bond de 100 ans en arrière au moment même où la danse moderne se développe en Allemagne.Un jardinier danseur du nom de Jean Weidt invente alors un ensemble de gestes issus de sa pratique professionnelle.

Le travail de recherche de la chorégraphe est traversé par la question du transfert de poids. Les gestes ralentis, décomposés, accélérés ou décalés laissent progressivement émerger l’entrain d’une danse collective dans le seul corps de la danseuse, traversé par les fantômes d’autres présences et d’autres temps.

Pour en savoir plus...