la promesse

Cie Nébuleuse de Septembre / Martin Grandperret

Cette pièce est une réflexion autours d’un paradoxe : L’opposition entre la nécessité organique de l’oubli pour l’individu et, à l’inverse, la promesse qu’il fait à la société et à ses paires de ne pas oublier les règles, les engagements, les contrats.

L’idée de ce spectacle n’est pas de répondre à ces questionnements, mais d’observer avec distance, bienveillance et malice certains des comportements que crée en nous ce paradoxe. La trame dramaturgique est simple, en évoquant le déroulé d’une journée, nous ouvrons une fenêtre sur l’intimité d’un homme afin de donner accès aux différents individus qui le composent.

Depuis sa nuit remplie de rêves et de tourments, à l’heure de son r éveil, encore tout habité par l’oubli, nous observons cet individu encore proche de l’animal se transformer au fur et à mesure que le reste de l’humanité, ses obligations sociales, les promesses engagées se
rappellent à lui.