acidulé 

sortie de résidence

Cie En Lacets

ACIDULE (titre en cours)

“La plus bel objet de consommation : le corps”, écrivait Jean Baudrillard en 1970 dans un article qui examinait de près les mythes et structures de la société de consommation. 

Le corps est même, en quelque sorte, en passe de devenir un objet de consommation intellectuelle. 

Dans le prolongement de “A B(R)AS LE MOT”, première création de la compagnie, Maud Marquet souhaite continuer à s’inspirer de notre société de consommation.

À l’heure où nous sommes assaillis par un flux continu d’images et d’objets et à travers une hypercommunication ( internet, transport ) et hyperconsommation, l’individu tend vers une uniformisation en suivant les modèles sociétaux.

Comment ne pas laisser notre perception et nos corps être asservis par le prêt-à-porter des images et objets du quotidien ?

A travers la surabondance d’objets ne tendons-nous pas vers une déshumanisation ?