# unis pour la liberté d’expression #

Sylvain Groud est signataire de l’appel lancé par les professionnels des arts vivants.

Après l’indignation face à l’acte barbare perpétré à l’encontre de Samuel Paty et la compassion pour ses proches, nous souhaitons lancer un appel à l’ensemble du monde des arts vivants.
 
Au travers de Samuel Paty c’est la liberté d’expression qui a été attaquée mais aussi l’esprit critique et les valeurs républicaines de l’émancipation laïque.
 
Cette liberté d’expression est le pilier de l’art et de la culture en France. En parallèle des initiatives personnelles de plusieurs personnalités du monde de l’art vis-à-vis de ce drame, il nous semble urgent que notre milieu dans son ensemble porte une initiative commune et unanime. Nos lieux d’art et de culture sont les porte-voix de notre liberté d’expression au quotidien. Utilisons-les pour le rappeler ces prochains temps. Car sous-estimer ce qui est arrivé en le réduisant au fanatisme d’une personne isolée reviendrait à refuser de voir la réalité. Ce qui s’est produit le 16 octobre est la partie violente et visible d’une pensée qui occupe des personnes et doit nous rappeler que la liberté d’expression n’est malheureusement pas un acquis immuable. Ce bien commun mérite une vigilance extrême pour qu’il ne soit pas rogné par le fanatisme, le radicalisme, l’excès de moral, l’autocensure, la peur qui peut accabler des citoyens… Nous avons la responsabilité d’user de cette liberté et de la défendre.
 
Pour éviter tout amalgame et récupération de cet acte terroriste dans un contexte d’éclatement social fort, il nous semble nécessaire de porter un discours d’UNION pour la liberté d’expression. Une action simple serait pour les temps à venir de débuter chacun de nos événements publics par une phrase commune. Elle pourrait être :
 
# unis pour la liberté d’expression #
 
Ces mots pourraient être accompagnés d’un geste, celui de se saisir les deux mains de la façon dont nous vous le proposons sur la photo jointe à cette lettre.
 
Des mots et un geste pouvant se décliner dans tous nos lieux et toutes nos façons d’échanger sur la toile.
 
Nous faisons vœu que les artistes, les directeur.trice.s de structures culturelles, les organisations professionnelles réussissions à réaliser cette initiative commune en réponse à ceux qui tentent de nous atteindre.